Une charte de l’arbre pour Saint-Quentin-en-Yvelines

Saint-Quentin est occupé à 60 % par des espaces verts. Les arbres y ont une place importante et constituent un patrimoine jeune mais déjà riche (43 000 arbres ont été plantés le long des rues), qui nécessite de l’attention et une réflexion sur le long terme.

Une charte de l’arbre pour Saint-Quentin-en-Yvelines

C’est pourquoi la Casqy s’est dotée d’une « charte de l’arbre ». Ce document comporte cinq engagements, objectifs concrets pour permettre à l’arbre de s’enraciner sur notre territoire.

  • Aménagement : il faut respecter les arbres enplace en les intégrant dans les projets architecturaux et d’aménagement, et éviter de les endommager lors des chantiers.

  • Charte de l Arbre-illusLes fonctions de l'arbre en milieu urbainRéussir l’arbre dans le projet : anticiper la croissance de l’arbre, de son enracinement comme de sa frondaison, dans les projets d’aménagement.
    Aujourd’hui, faute de réflexion en amont, des arbres plantés il y a trente ans endommagent des trottoirs, des pistes cyclables et touchent des façades, et il peut devenir nécessaire de les abattre.

  • Entretenir : une politique de  développement durable du patrimoine  arboré consiste à programmer et coordonner les interventions pour limiter les coûts d’entretien, mais aussi à soigner les arbres les plus fragiles.

  • Sécurité et suivi : le bon développement des espaces arborés passe par la planification du renouvellement, la « dé-densification » des arbres plantés trop près les uns des autres, et par une veille des situations sensibles.

  • Animation locale : la place de l’arbre dans la ville doit faire l’objet d’une concertation avec les habitants et d’actions de sensibilisation. Cette vision de l’arbre dans la cité évoluera au fil du temps, des besoins et des attentes. Elle permettra d’anticiper la ville des décennies à venir et de transmettre un patrimoine végétal de qualité aux générations futures.

> Téléchargez la charte